New Call-to-action

Le public associe les goûts, arômes et les saveurs à la forme, au nom et aux bruits des emballages, d’après une étude de l’Université d’Oxford. Comprendre ces combinaisons de perceptions sensorielles peut aider les designers d’emballage à améliorer la communication avec les consommateurs.

Comment le Goût est Lié aux Formes et aux Bruits

La douceur et l’acidité d’un aliment sont communément associées à d’autres sens. Les saveurs sucrées sont associées aux images arrondies et aux sons graves, tandis que les saveurs acides sont associées aux formes angulaires et aux sons aigus. Ces concepts peuvent être étendus au design des emballages afin de profiter de ces associations.

Il est possible de communiquer avec des consommateurs sans utiliser de mots, en leur offrant des stimulations sensorielles liées à d’autres sens. Le produit peut faire de bruit lorsqu’il est pressé ou secoué. Les consommateurs peuvent ressentir la quantité de produit dans l’emballage en écoutant le type de son qu’il émet.

Après avoir fait écouter des sons graves et aigus aux participants, on leur demanda comment ces bruits influencèrent leurs attentes en matière de goût. L’étude ne prit pas en compte d’autres goûts que l’acidités et la douceur. De plus, l’étude n’essayait pas de tester de multiples formes à part les formes arrondies et angulaires. Des recherches plus poussées sont nécessaires pour découvrir les diverses réponses aux différentes formes.

New Call-to-action

Résultats de l’Étude

L’étude, menée par Carlos Velasco, testa les associations faites par les gens entre les formes et les bruits, en utilisant une variété de combinaisons, telles que des formes de polices arrondies et angulaires avec des sons graves et aigus, ainsi que des goûts sucrés et acides. Les résultats ont révélé que les individus ont répondus aux noms à la police arrondie plus rapidement qu’aux noms à la police plus angulaire. Les participants ont également répondu plus rapidement aux polices arrondies lorsqu’elles étaient associées à des sons aigus. Les polices angulaires amenaient une réponse plus rapide lorsqu’elles étaient combinées à des sons graves.

Les participants ont classé les goûts acides plus rapidement avec des polices angulaires plutôt que des polices arrondies, tandis que les polices arrondies étaient plus rapidement liées au sucré. Les formes angulaires associées aux noms angulaires reçurent une réponse plus rapide que les formes arrondies associées aux noms angulaires, tandis que les formes arrondies associées aux noms arrondis reçurent une attention plus rapide par rapport aux formes angulaires associées aux noms arrondis. Les participants ont classé les formes angulaires comme acide plus rapidement que les formes arrondies, tandis que les formes arrondies furent plus rapidement associées à des saveurs plus sucrées.

New Call-to-action

Les interactions entre la forme, la police, le nom et les bruits furent analysées par les chercheurs, qui conclurent que ce qui était classé comme acide correspondait aux sons aigus tandis que les classements en saveurs sucrées correspondaient aux sons graves. Les classements acides étaient aussi plus liés aux polices angulaires, tandis que les classements en saveurs sucrées étaient liés aux polices arrondies. Les noms et formes angulaires étaient perçues comme acides, tandis que les noms et formes arrondies étaient perçus comme étant plus sucrées.

Une des conclusions principales que l’on peut retirer de cette étude est le fait que les variables arrondies étaient associées au sucré, tandis que les variables angulaires étaient associées aux goûts acides. L’étude a aussi montré que les sons graves étaient classés comme étant plus sucrés, tandis que les sons aigus étaient classés comme plus acides. Les résultats étaient consistants par rapport aux études précédents effectuées par des chercheurs tels que Liang, Roy, Cheng et Zhang. Un grand nombre de recherches similaires ont été effectuées depuis les années 90 et confirment ces associations entre les formes et les sons des emballages. 

Améliorer les Bruits et Formes des Emballages

Les designers peuvent maximiser ces connaissances en matière de relation entre la forme et le bruit d’un emballage, en commençant par définir la perception attendue. Par exemple, des aliments censés être sucrés devraient être emballés dans des emballages aux formes arrondies, avec peut-être une police de caractère également arrondie. Lorsque l’emballage est secoué, il devrait produire un son grave pour que les associations soient conformes aux attentes.

Le futur des formes d’emballage pour aliments pourrait être basé sur des recherches ultérieures qui associent les différents goûts à des formes spécifiques. Actuellement, il existe de nombreuses opportunités d’effectuer ce type de recherche de manière plus compréhensive. Le point principal que les designers doivent retenir de ces études est que la forme génère un stimulus sensoriel qui déclenche certaines attentes dans l’esprit des gens.

New Call-to-action

References and Further Reading

Topics: Caviar, Thé Café & Épice, Biscuits, Confiseries, Luxury Packaging FR, Parapharmacie, Private Label Cosmetics FR