New Call-to-action

La création d’emballages alimentaires implique de nombreux facteurs. Créer un emballage satisfaisant nécessite beaucoup de travail et créer un emballage qui sera idéal pour un produit donné demande beaucoup de temps. Le processus de design doit prendre en compte les éléments directement liés au design et ceux ne l’étant pas, mais également le produit prévu et ses exigences particulières. De plus, les producteurs doivent également se tenir au courant des réglementations gouvernementales des marchés dans lequel le produit sera vendu. Parmi les réglementations les plus importantes, l’on peut noter celles sur l’étiquetage du produit et la protection contre toute contamination du produit. L’Union Européenne et les Etats-Unis possèdent des directives strictes dans ces domaines, qui doivent être revues avant toute production d’emballage [1,2].

Les facteurs de design sont ce que les consommateurs voient, donc situés sur la partie externe de l’emballage. Ils sont en général l’un des meilleurs moyens de créer un intérêt des consommateurs pour le produit. Pour cela, l’on ne peut que souligner l’importance cruciale de la connaissance du marché car différents groupes d’individus ont souvent des priorités et souhaits différentes pour ce qu’ils utilisent. Le design d’emballage est séparé en deux catégories : visuelle et informationnelle. La catégorie visuelle regroupe la couleur, la forme, et les illustrations, tandis que la catégorie informationnelle comprend les étiquettes et textes utilisés pour exprimer les messages liés au produit [3].

New Call-to-action

L’aspect visuel attire l’attention du consommateur. Cet objectif peut être atteint en utilisant des couleurs et illustrations uniques et intéressantes. Certaines études tendent à montrer que le cerveau réagit de façons différentes à différentes couleurs. Pour les emballages, cela peut permettre d’influencer de manière subtile les choix des consommateurs, comme pour Apple par exemple, qui utilise le blanc sur leurs boîtes. Le blanc suggère une idée de simplicité et de facilité d’utilisation, ce qui constitue l’un des arguments de vente majeur d’Apple [4]. Un autre facteur à prendre en compte est la création d’un logo unique et attrayant qui aidera à développer la marque et une base d’utilisateurs sur le long terme. Des études ont également montré que la plupart des individus prennent la décision d’acheter un produit juste avant leur achat. Se démarquer de la concurrence est donc extrêmement important. Une certaine forme d’emballage, un design élégant, les emballages collectables ou les emballages multi-usages sont quelques-uns des moyens pouvant être mis en œuvre pour battre la concurrence [5].

L’étiquetage est également un facteur important. Une fois que l’intérêt du consommateur est piqué par un produit, l’étiquetage est typiquement le point suivant sur lequel le regard du consommateur se porte. Au-delà de simplement répondre aux réglementations gouvernementales, il est primordial que l’étiquette soit lisible et claire. Une étiquette chargée et confuse peut facilement dissuader les consommateurs même les plus intéressés. L’étiquette est également l’endroit où les qualités uniques ou importantes d’un produit peuvent être décrites [3]. Des choses comme par exemple des récompenses obtenues par le produit, la quantité et la qualité doivent y être mises en évidence.

New Call-to-action

Les facteurs non liés au design sont importants pour répondre aux exigences gouvernementales et pour la préservation de la couleur, du goût, de la fraicheur et de l’odeur du produit. Le premier aspect à prendre en compte est le matériau de l’emballage. Cette décision est basée en majeure partie sur les propriétés du produit, telles que son acidité ou sa périssabilité. Des métaux comme l’étain et l’aluminium constituent des choix populaires pour la plupart des produits car ils offrent une grande solidité, résistance et sont hautement recyclables. Le plastique est aussi un choix populaire pour des designs moins coûteux et jetables [6]. En plus des matériaux de l’emballage, un revêtement interne est également utilisé. Celui-ci empêche les éléments chimiques de l’emballage d’être transmis à la nourriture, et vice-versa. Il est donc très important pour limiter toute contamination pouvant provoquer des problèmes de santé ou pouvant modifier la qualité du produit. Actuellement, ces revêtements sont pour la plupart fabriqués en résines à base d’époxyde, mais des recherches sont en cours pour trouver des alternatives [7]. En plus des matériaux d’emballage, divers moyens de fermetures sont aussi utilisés. Une fermeture crée une barrière physique entre le produit et toute ouverture de l’emballage. Le type de matériau, sa forme, et la possibilité de re fermeture sont des points à prendre en compte lors de ce choix.

New Call-to-action

Puisque les produits alimentaires son produits de manières tellement variées, avec leurs propriétés uniques, et ont besoin de conditions d’emballage strictes, il existe un grand nombre de fonctions pouvant être ajoutées. Tout comme les reste de l’emballage, elles doivent être considérées produit par produit. Citons comme exemple typique les revêtements biodégradables desquels sont enduits les fruits et légumes frais. Ils permettent de préserver l’humidité et de limiter le contact entre l’air et la nourriture. Pour les aliments secs, les absorbeurs d’humidité sont très pratiques pour réduire l’humidité de l’air et aider à augmenter la durée de vie des produits [8,9]. Certains produits à emporter comportent des ustensiles et même des assiettes dans l’emballage, renforçant encore un peu plus leur image de produits tout en un. Il s’agit ici de quelques exemples seulement, parmi un nombre illimité de choses additionnelles pouvant être faites avec les emballages. Ils fournissent des façons innovantes pour attirer l’intérêt des clients sur un produit et pour protéger la qualité du produit même dans un environnement difficile.

Comme pour tous les types d’emballage, les emballages alimentaires doivent être conçus sur base des propriétés du produit, des conditions de transport, de l’environnement de stockage, et des souhaits des consommateurs. Un design d’emballage basique peut être utilisé pour plusieurs produits différents, mais cela s’avère en général loin d’être idéal. Si un emballage est conçu pour un produit, ou pour un type de produit, spécifique, il s’avèrera bien mieux adapté, mais bien évidemment plus coûteux à concevoir. Les entreprises doivent donc évaluer si un design unique est plus rentable et s’il existe des options génériques qui pourraient convenir. Cela dit, il est en généralement bien mieux d’avoir un emballage conçu spécifiquement pour un produit.

New Call-to-action


References

[1]  "Food contact materials - legislation" (retrieved April 2019), par European Commission.

[2] "Food Packaging Regulation in the US (2013)", par Charlotte Wagner.

[3]  "The Importance of Packaging Attributes: a Conjoint Analysis Approach.” (2007), Pinya Silayoi et Mark Speece.  

[4]  "Packaging colors" (retrieved April 2019), par empower-yourself-with-color-psychology.com.

[5]  "The influence of package design on consumer purchase intent" (2018), par Angela Fraser.

[6] “Food Packaging -- Roles, Materials, and Environmental Issues” (2007), par Kenneth Marsh and Betty Bugusu.

[7] "Can coatings", (2016) par Birgit Geueke.

[8] "Recent Advances on Edible Films Based on Fruits and Vegetables—A Review" (2017), par Caio G. Otoni, Roberto J. Avena‐Bustillos, Henriette M. C. Azeredo, Marcos V., Lorevice, Márcia R., Moura, Luiz H. C. Mattoso, et Tara H. McHugh.

[9] "Moisture absorbers for food packaging applications" (2018), par Gaikwad, Kirtiraj & Singh, Suman & Ajji, Abdellah. 

Topics: Food Packaging FR